Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer
Retour
Un trail pour Victor - Témoignage

Un trail pour Victor - Témoignage

Je me suis mis à courir suite au décès de mon fils, Victor. Comme pour extérioriser ma rage, exprimer ma tristesse, et peut-être parfois fuir un peu… Les longues distances me permettent de réfléchir voire de méditer…

storage?id=2176161&type=picture&secret=sqsz6jcTsggI2DcYRYTxsTu7HnL6JLwnQLrhnQ82&timestamp=1645444391

De longs mois à attendre cette course… Elle est tellement importante cette course. Après avoir couru le marathon d’Annecy pour mon ange Victor, je me suis lancé sur ma première course de montagne à Courchevel (Xtrail 33 km et 2200 m de dénivelé), mais cette fois, j’ai couru pour tous les anges et leurs « par’anges ». Simplement envie de partager cette aventure et également montrer aux gens que le deuil périnatal ne doit pas être un sujet tabou. Pour l’occasion, Hélène, ma compagne, avait laissé un post sur Petite Emilie intitulé « Une course pour nos anges », afin d’inscrire un maximum de prénoms sur le T-shirt que j’avais fait faire pour Annecy. Nous avons totalisé 98 prénoms. Ce fut donc pour moi un véritable challenge.

Hélène et la petite sœur de Victor, Célia, ont suivi la course depuis la maison. Mais je sais qu’elles étaient derrière moi.

Je décolle de l’hôtel au dernier moment car il pleut. Je stresse un peu. Comme si elle le sentait, Hélène m’envoie une photo de ma petite puce. L’émotion est déjà bien présente.

J’arrive au premier ravitaillement, passage en 1h23. Un coureur me félicite pour le T-shirt, je ne passe pas inaperçu, c’est un peu le but. Ca devient vraiment difficile, éprouvant.

J’arrive au deuxième ravitaillement que je passe en 3h05. Je commence à ressentir la fatigue.

Je repars, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir.

Ca grimpe, c’est dur et il fait de plus en plus froid. Mais je reste en t-shirt. Je passe une main sur ma poitrine, je caresse leurs prénoms comme pour chercher de l’énergie.

Je n’avance presque plus, le moral est au plus bas, la fatigue est de plus en plus présente, les crampes également.

Même plus de réseau, je ne reçois plus les SMS de ma femme et de mes amis depuis longtemps. Je pense à eux, à vous, à lui, et je continue pas à pas, lentement.

Ca y est. Je suis sur la crête du Montcharvet. C’est pour cet endroit fabuleux que j’ai voulu faire cette course.

Ma gorge se noue, les larmes montent, je filme, j’essaie de commenter ma vidéo mais je n’y arrive pas, l’émotion est trop intense.

storage?id=2176162&type=picture&secret=JFg8ci4vScEUx06AKV346tAyD5b0zzLazZCFU8Jl&timestamp=1645444410

C’est un peu mon cadeau pour vous, pour saluer votre courage de surmonter ces épreuves et de continuer à vivre avec… Je prends mon temps… je pense à Victor, à Célia, son adorable petite sœur et Hélène leur formidable maman.

Je reprends mes esprits et bizarrement, je retrouve des jambes, plus aucunes crampes, un regain d’énergie. Je galope sur la crête sur 2 km, c’est un moment extraordinaire, rare, un sentier de quelques centimètres de large et deux falaises de chaque côté, au dessus des nuages…

Arrive le dernier ravitaillement et surtout, Caro, une amie qui m’y attend pour m’aider à faire les derniers kilomètres.

J’arrive enfin à Courchevel, la ligne d’arrivée est proche. Je la passe au bout de 6h40 de course. Les deux speakers donnent mon nom, et saluent le fait que je cours pour une association.

Ca fait plaisir… Ca a été dur mais j’y suis arrivé. Grace à vous, votre soutien, grâce à nos anges… Ce sont eux qui m’ont porté tout au long de ce périple.

Je remercie tous les « par’anges » pour leurs messages qui m’ont énormément touché, mes amis, et tout particulièrement la femme de ma vie pour son soutien et l’adorable petite Célia, notre bébé sourire, pour son énergie.

A Victor et tous ses copains, avec qui, (j’aime l’imaginer) il s’amuse et nous observe de son nuage…

Stéphane

Consultez également
Deuil périnatal : comment vivre l’attente ?

Deuil périnatal : comment vivre l’attente ?

IntroductionDans certaines situations, la pathologie fœtale est connue et non viable, le...

20 juillet 2022
Deuil périnatal : le regard des proches

Deuil périnatal : le regard des proches

La parole du professionnelEn tant que psychologue spécialisée dans le deuil périnatal, je ne...

15 janvier 2022
Accompagnement autour du deuil périnatal : le groupe de parole

Accompagnement autour du deuil périnatal : le groupe de parole

LA PAROLE DES PROFESSIONNELSLa naissance bien que devenue très médicalisée dans nos sociétés...

16 octobre 2021
Les rites et rituels autour du deuil périnatal - Témoignages

Les rites et rituels autour du deuil périnatal - Témoignages

Introduction« Avec force le rite unit et répare là où la mort vient de désunir et meurtrir....

16 octobre 2021
Accompagnements autour du deuil périnatal : Le suivi psychologique

Accompagnements autour du deuil périnatal : Le suivi psychologique

La parole du professionnelEn préambule, il m'apparaît indispensable de dire qu’il n’y a pas de...

12 septembre 2021
Le vécu des soignants confrontés au deuil périnatal

Le vécu des soignants confrontés au deuil périnatal

Bien que la médecine fœtale se soit considérablement développée, certaines trajectoires de vie...

12 juillet 2021