Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer
Retour
Morgane, bénévole de Petite Emilie

Morgane, bénévole de Petite Emilie

Je m’appelle Morgane, j’ai 31 ans et je vis à Strasbourg. J’exerce le métier passionnant de pédopsychiatre, notamment dans le domaine de la périnatalité où je suis amenée à accompagner des familles confrontées au deuil périnatal.

En 2019, c’est notre famille qui est touchée par la perte de notre deuxième enfant… J’ai vécu une première grossesse sans particularité l’année d’avant, en 2018, avec la naissance de mon fils en pleine santé.

Peu de temps après sa naissance, je retombe enceinte. Les questions se bousculent, la peur de l’avenir et d’agrandir notre famille si vite m’empêchent de me réjouir pleinement pour cette grossesse. Les mois passent et la joie d’accueillir notre deuxième fils grandit, j’imagine déjà la complicité qu’il aura avec son frère à peine plus âgé, les bêtises en duo et ce futur à construire ensemble.

Lors du 6e mois, tout bascule. D’anomalies cérébrales discrètes au pronostic le plus sombre, 10 semaines s’écoulent à essayer de poser un diagnostic… J’accoucherai finalement de mon fils sans vie, après une IMG dans mes derniers mois de grossesse et dans la plus angoissante des culpabilités.

Durant mes années d’études, on m’a parlé de la mort, je l’ai côtoyée. Mais jamais on ne m’a appris la perte, ce qu’elle signifie pour nous, parents. Cette quête de sens insensée, toutes ces projections, cet avenir commun, ces bonheurs imaginés dont il faut à présent faire le deuil… universel et pourtant si singulier, qui m’ébranle, sans doute pour toujours.

C’est à ce moment de mon chemin que j’ai découvertl’association Petite Emilie, en particulierle forum, où la lecture des témoignages d’autres mamans m’a permis de comprendre et de poser des mots son mon propre ressenti. J’y ai trouvé des représentations, de l’égarement, de l’espace psychique pour construire ma propre force, mon histoire, là où je me suis parfois heurtée à des protocoles hospitaliers enfermant et des prises en charge parfois toutes faites, qui ne me parlaient pas (le comble !)

Rapidement, j’aisouhaité m’investir au sein de l’association pour pouvoir accompagner lesfamilles qui traversent ce deuil et rendre cette aide qui m’a été proposée symboliquement. J’interviens notamment sur les congrès et sur la lettre d’information. Je suis heureuse aujourd’hui de pouvoir contribuer à cet accompagnement autour du deuil périnatal et espère que chacune et chacun pourra y trouver, à sa manière, des outils pour façonner son propre chemin.

Consultez également
Portait d'Audrey

Portait d'Audrey

33 ans, bénévole à Petite Emilie et membre du conseil d’administration depuis avril 2022 en tant...

20 juillet 2022
Bleuenn, bénévole de Petite Emilie

Bleuenn, bénévole de Petite Emilie

Je m'appelle Bleuenn, j'ai 33 ans. Je suis la maman d'une petite fille de 3 ans et demi, d'un...

16 avril 2022
Julien, bénévole de Petite Emilie

Julien, bénévole de Petite Emilie

Je m’appelle Julien, j’ai 35 ans et je vis dans un petit village des Pyrénées-Orientales....

10 janvier 2021
Florine, bénévole de Petite Emilie

Florine, bénévole de Petite Emilie

Je m'appelle Florine, j'ai 27 ans. Je suis mamange d'un petit garçon prénommé Lenny, né sans vie...

24 avril 2020
Amanda, bénévole de Petite Emilie

Amanda, bénévole de Petite Emilie

Je m’appelle Amanda. J’habite dans la petite couronne  parisienne et je travaille dans la...

4 janvier 2020